Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de l'Andeva

Adevimap : restons vigilants vis à vis des chantiers de démolition

21 Octobre 2015, 14:40pm

Adevimap : restons vigilants vis à vis des chantiers de démolition

Le risque présenté par l’amiante en place est un des plus gros problèmes actuels rencontrés à travers notre réseau.

L’Adevimap (Martigues) est intervenue récemment sur un chantier qui concerne la démolition des immeubles de la Cité des Jardins à Miramas. Ces bâtiments contiendraient en effet des matériaux amiantés.

L’association s’est rendue sur les lieux et a pu constater, d’une part que des matériaux amiantés avaient bien été enlevés, d’autre part qu’il en restait encore sur le site. Elle a également constaté qu’aucun des ouvriers présents sur le chantier ne semblait bénéficier de protections adaptées.

Elle a demandé à la société chargée de la maitrise d’ouvrage des informations sur les mesures de protections qui avaient été prises concernant le personnel et les riverains, les coordonnées et références de la société mandatée pour effectuer ces travaux de retrait, ainsi que la communication du DTA (diagnostic technique amiante) et le DAD (diagnostic avant démolition).

Un courrier a également été adressé au maire de Miramas afin de l’alerter sur les dangers inhérent à ce type de travaux (pollution des sols, dégagement de fibres dans l’air ambiant par détérioration des matériaux, contamination des salariés, etc) lorsque ceux-ci ne sont pas exécutés dans les règles et selon les mesures de protection préconisées par la loi.

Ce type d’intervention « préventive » de la part de nos associations sera malheureusement amenée à se reproduire souvent devant la multiplication des chantiers de démolition et de désamiantage, et face aux libertés que s’autorisent parfois les entreprises avec la législation en vigueur. Rappelons-nous la récente condamnation à Rennes d’un employeur indélicat à 1 an de prison ferme.

Il reste encore 20 millions de tonnes d’amiante ciment en France et 20 000 tonnes d’amiante friable. Elles ne disparaîtront pas toutes seules.

Adevimap : restons vigilants vis à vis des chantiers de démolition

Commenter cet article