Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'Andeva

PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.

27 Janvier 2016, 10:55am

PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.

C’est le 20 janvier 2016, à l’occasion des vœux du directeur de l’hôpital de Dunkerque, qu’ont été enfin posées les premières briques de la toute nouvelle unité de médecine nucléaire de l’hôpital public de Dunkerque. Dans ce futur bâtiment seront ensuite installés le TEPSCAN et la Gamma caméra, attendus depuis des lustres par la population locale. Les veuves de l’Ardeva, qui ne sont pas pour rien dans la mise en route de ce projet tant de fois repoussé, avaient pour l’occasion amenées avec elles les briques qui leur avaient été distribuées lors de l’assemblée générale de mars 2015. Plusieurs centaines d’adhérents de l’Ardeva s’étaient aussi déplacés.

Tous les acteurs institutionnels présents, Jean-Michel Hue (directeur de l’hôpital de Dunkerque), Jean Yves Grall (directeur de l’Agence Régionale de Santé), Patrice Vergriete (président du Conseil de Surveillance du CHU et Maire de Dunkerque), Jean Charles Aisenfarb (président de la Commission Médicale d’Etablissement), ainsi que deux médecins nucléaristes, Mimoun Abib et Erard Le Beau de Hemricourt, ont réaffirmé la nécessité pour l’hôpital public de Dunkerque de bénéficier de ces nouveaux équipements. Cela n’est pas seulement vrai pour les victimes de l’amiante mais aussi pour tous ceux qui sont atteints d’autres types de cancers, de la maladie d’Alzheimer, de maladies cardiaques, etc. La liste n’est pas exhaustive. Par ailleurs, cela devrait aider l’hôpital à relancer son activité en matière de cancérologie. Rappelons que celui-ci ne possède plus qu’un seul oncologue pour plus de 200 000 habitants.

On a également rappelé lors de cette cérémonie le rôle essentiel joué par l’Ardeva dans ce combat de longue haleine. C’est Jean Pierre Decoots qui est intervenu au nom de l’association. Il a rappelé combien le chemin avait été long depuis l’annonce préalable de l’installation du TEPSCAN prononcée d’abord par l’ancien directeur du CHD, Laurent Castaing, en février 2005, puis confirmée par Xavier Bertrand, ministre de l’époque.

Le premier problème rencontré par ce projet concernait le déficit de population. En effet, il est nécessaire de disposer d’un bassin d’au moins 800 000 personnes pour débloquer un projet cette envergure. Or, la population Dunkerquoise se limite à 200 000 habitants. Un accord transfrontalier avec la Belgique a donc été mis en place afin de débloquer la situation. L’annonce en a été faite par Michel Delebarre à l’assemblée nationale en 2007.

Malgré cela, rien ne bougeait vraiment. L’Ardeva a dû s’employer longuement auprès de députés, sénateurs, conseillers municipaux, et de la ministre Marisol Touraine avant que les choses n’évoluent enfin dans le bon sens. C’était en avril 2013. Depuis, le TEPSCAN a été annoncé au rez-de-chaussée de l’hôpital, puis au premier étage. On a dit qu’il serait installé à l’Est, puis à l’Ouest. Puis on l’a envoyé dans la future quatrième tour de l’hôpital avant que la construction de celle-ci ne soit abandonnée. Pendant ce temps, l’hôpital de Valenciennes qui a la même taille que celui de Dunkerque, inaugurait son deuxième TEPSCAN en 2014. Alors même que le littoral Dunkerquois était victime d’une surmortalité liée à l’amiante de 269%. Il était plus que temps de mettre fin à cette sinistre farce.

Le TEPSCAN, qu’est-ce que c’est ?

La tomoscintigraphie par émission de positons (TEP), dénommée PET ou PET-scan pour « positron emission tomography » en anglais, est une méthode d’imagerie médicale. Elle permet de mesurer en trois dimensions une activité métabolique ou moléculaire d’un organe grâce aux émissions produites par les positons (positrons en anglais) issus d’un produit radioactif injecté au préalable. Elle est très utile pour repérer un cancer primitif et ses éventuelles métastases et favorise un recours plus précoce aux soins.

PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.
PETSCAN à Dunkerque : la première pierre est posée.

Commenter cet article