Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de l'Andeva

L'ADDEVA 41 annonce sa création

12 Mars 2020, 09:37am

Lundi 9 mars, une délégation de l’Andeva et de l’Adeva Centre s’est rendu à Romorantin (41) afin de rencontrer Pierre Bertoux, salarié pendant 40 ans chez Matra et ancien conseiller prudhommal. En jeu, la création d’une association de défense de victimes de l’amiante dans le Loir et Cher en lien avec l'Andeva. A la suite de cette rencontre, une réunion publique s’est tenue pour annoncer la création de l’Addeva 41. Deux personnes se sont portées volontaires pour occuper les postes de trésorier et de secrétaire 

L’usine Matra de Romorantin s’est ouverte en 1964. On y a compté plus de 3000 salariés et on y a construit des modèles fameux tels que la Bagheera, la Rancho et même l’Espace Renault. C’est d’ailleurs la non-reconduction en 2001 du contrat pour la construction de ce modèle, suivi par l’échec du modèle Avantime, qui entraînera la chute de l’usine. Celle-ci ferme définitivement ses portes en 2003 alors qu’il y reste encore 1450 salariés.  

Le temps du plein-emploi et des commerces florissants était bel et bien terminé pour la capitale de la Sologne. Car rien n'a remplacé Matra. D'autres entreprises se sont développées certes, à la périphérie mais aucune avec la même renommée. La ville et la marque restent liées de manière indélébile alors même que les traces s'effacent et que les premières victimes commencent à apparaître.

Car il y avait de l’amiante chez Matra. Dans les bâtiments comme dans le système de production ; les freins, par exemple. N’oublions pas que Valeo était l’un de ses fournisseurs. La première reconnaissance en maladie professionnelle d’un ancien « matracien » (et dont on craint que ce ne soit que la première d’une longue série) vient d’être obtenue en novembre 2019. Cette victime, c’est monsieur Roane et c’est son fils (photo ci-dessous) qui s’est occupé du dossier.  

C’est cette première qui a poussé Pierre Bertoux à se lancer dans l’aventure de la création associative. Lui, son trésorier et sa secrétaire seront aidés et soutenu dans cette tâche par l’Andeva, et aussi par l’Adeva Centre. C’est d’ailleurs à la suite d’une rencontre avec Serge Moulinneuf, président de l’Adeva Centre, lors d’une conférence sur l’amiante à Vierzon en janvier 2020 que l’idée s’est concrétisée.  

Un journaliste était présent pour répercuter l’information dans la presse locale. Il sera ensuite temps d’organiser une assemblée générale pour acter définitivement la création de l’Addeva 41.

L'ADDEVA 41 annonce sa création
L'ADDEVA 41 annonce sa création
L'ADDEVA 41 annonce sa création
L'ADDEVA 41 annonce sa création

Commenter cet article